Agadir accueille le 3ème congrès arabe sur les petits projets et les familles productives en tant que levier de développement

Agadir accueille le 3ème congrès arabe sur les petits projets et les familles productives en tant que levier de développement

Les travaux du 3ème congrès arabe sur les petits projets et les familles productives en tant que levier de développement, ont débuté mardi à Agadir, avec la participation d’un grand nombre de responsables, élus, experts, universitaires et représentants d’institutions financières et d’organisations associatives du Maroc et de l’étranger.

Placé sous le thème du rôle des municipalités, des secteurs public et privé et de la société civile dans la réussite des petits projets, ce conclave de trois jours est initié par la Direction générale des collectivités territoriales relevant du ministère de l’Intérieur, en coordination et coopération avec l’Institut arabe pour le développement des villes, l’Association des régions du Maroc, ainsi que la Wilaya de la région Souss-Massa.

Les crises socio-économiques dont pâtissent les villes à travers le monde des suites de l’explosion démographique, l’émigration, le chômage et le recul des investissements, affectent particulièrement les jeunes en quête d’emploi et d’opportunités pour lancer leurs propres projets et entrainent une réduction de la protection sociale, une baisse des revenus et une progression du chômage, indiquent-t-on à l’ouverture de la rencontre, d’où l’importance du rôle des instances publiques et privées pour renforcer les capacités des individus, améliorer le niveau de la productivité à travers des projets, petits et moyens, pour réduire la précarité, assurer l’emploi et l’accès aux services.

« Le développement de nouvelles méthodes pour l’amélioration de la production et la diversification des investissements à travers des initiatives novatrices s’avèrent nécessaires », selon des intervenants lors de la séance inaugurale de ce congrès appelés à faire le point sur les législations, les politiques et les procédures administratives portant sur les petits projets, les mécanismes nouveaux pour le développement des services financiers propres à ces petits projets et aux familles productives, les moyens de mobiliser les ressources du Waqf et de la Zakat à cet effet, la présentation de modèles réussis de projets novateurs aux niveaux local et régional, ainsi que la promotion de l’esprit d’initiative et de créativité chez les jeunes pour lancer leurs propres projets.

Dans une déclaration à la presse, le directeur général-adjoint de l’Institut arabe pour le développement des villes, Ahmed Attouijri, a souligné que la population arabe dépasse aujourd’hui les 300 millions ce qui se ressent sur le taux chômage qui est en hausse et des opportunités d’emploi en régression.

Lors du congrès d’Agadir, qui se tient après des éditions à Koweït en 2015 et Amman en 2017, les participants auront à explorer, a-t-il dit, les moyens novateurs à même de promouvoir les petits projets et les familles productives pour en faire un levier de développement et un outil pour améliorer leurs conditions de vie.

Evoquant le cas du Maroc, il a estimé que le Royaume est riche par ses ressources notamment dans des secteurs comme l’Agriculture et la pêche qui offrent des opportunités d’emplois aux jeunes, soulignant l’importance d’accompagner le développement des petits projets.

« Aujourd’hui, la question qui se pose est de trouver les moyens d’amener les institutions bancaires à soutenir ces projets par des crédits à taux réduits ou des subventions selon un calendrier qui garantisse la pérennité de ces projets qui reste l’enjeu majeur pour améliorer les conditions de vie de ces populations et du pays en général », a ajouté M. Attouijri.

La cérémonie d’ouverture de ce congrès a eu lieu en présence notamment du Wali de la région Souss-Massa, Ahmed Hajji, du président du conseil régional, Brahim Hafidi, du gouverneur coordinateur de l’Initiative nationale de développement humain (INDH), Nadira Guermaï, du gouverneur directeur de la formation des cadres, Abdelouahab El Jabri, ainsi que des maires et élus en provenance de différents pays arabes.

MAP-10/04/2018

 

 

 SYMODD, Agence de production digitale à Agadir - Maroc
Tous droits réservés. © Centre Régional d'Investissement Souss Massa