Compétitivité au niveau National

La région Souss Massa est incontestablement l’un des principaux moteurs de développement économique du Royaume. Avec un PIB d’environ 64 Milliards de dhs, le Souss Massa participe à plus de 10,5% à la création de valeur ajoutée au niveau national et occupe une place de leader national sur le secteur Primaire. En effet le Primaire et le Tertiaire représentent les principaux leviers de croissance économique de la région : Souss Massa est le leader national en pêche (42%), en agriculture (31%). Concernant les services liés à l’hôtellerie et la restauration la région occupe la deuxième place et participe à 31% de la valeur ajouté du secteur.

Classement par le rapport Doing Business

La Région Souss Massa se positionne comme une plateforme compétitive d’accueil aux investisseurs, c’est ce que révèle le dernier rapport Doing Business 2017 de la Banque mondiale. En effet, Agadir et sa région a été déclarée, première ville au niveau du Royaume en matière « d’Amélioration du Climat des Affaires au Maroc ». La région occupe ainsi, la première place en matière de procédure, délai et coût pour construire un bâtiment ou résoudre un litige commercial devant les tribunaux.

Classements par catégorie Classement de la Région Souss Massa sur 8 Régions au Maroc
Création d’entreprise (+) 6
Octroi de permis de construire (+) 1
Transfert de propriété (+) 4
Exécution des contrats (+) 1

Des infrastructures aux standards internationaux

La Région Souss Massa dispose d’une infrastructure qui lui garantit des liens d’interconnexion infaillibles, lui permettant ainsi d’accompagner l’essor économique et la compétitivité de cette destination :

  • Un Aéroport international
  • 8.000 km de routes revêtues
  • Un port, une marina et divers villages de pêche et points de débarquement
  • 3 Voies expresses reliant le chef-lieu aux principales provinces au niveau régional

Le port d’Agadir

Considéré comme étant le 1er port de débarquement de produits de la mer au niveau national et le 2ème port de Commerce du Maroc, le port d’Agadir est considéré comme l’un des principaux atouts de la Région. Avec une capacité de 3.7 millions de tonnes de marchandises et 76.900 conteneurs par an et son offre immobilière professionnelle, le port d’Agadir répond aux standards internationaux. En chiffres, le trafic maritime au port d’Agadir se présente comme suit : 810 navires commerciaux, 239 embarcations de plaisance et 55 croisières.

Réseau autoroutier

Dans le cadre du programme de renforcement et d’extension du réseau autoroutier national, la ville d’Agadir et sa région a vu la concrétisation en 2010 d’un grand événement routier par l’ouverture de l’axe autoroutier Marrakech – Agadir. Ce projet catalyseur permet ainsi à la Région de se doter d’infrastructure à la hauteur de sa réputation de 1ère région exportatrice, de principale destination balnéaire, et de plateforme incontournable de commerce et de logistique permettant de drainer des capitaux qui vont s’opérer du nord vers le sud du Royaume et vis versa.

Transport aérien

L’aéroport d’Agadir Al Massira, 3ème plateforme aéroportuaire du Royaume, est desservi par une quarantaine de compagnies internationales et est reliés aux principales capitales économiques et plateformes d’affaires mondiales. Accueillant près de 1,4 millions de passagers, l’aéroport d’Agadir Al Massira enregistre près de 11% du trafic passagers du Maroc.

Zones d’activités économiques

La Région Souss Massa présente une offre intéressante de zones d’activités économiques: Plateformes Industrielles Intégrées (Parc industrielle de valorisation des produits de la mer), plateformes et zones logistiques dédiés (conteneurs, distribution et outsourcing, Agor-commercialisation…), agropôle, clusters sectoriels (Agrothech Souss Massa, Agadir Haliopôle, Logipôle Souss Massa)…

Infrastructures sportives

Inauguré fin 2013, le Grand Stade d’Agadir contribue activement à la promotion des activités sportives au niveau de la ville à l’échelle nationale, régionale et intercontinentale. Le concept original de cette infrastructure sportive est le fruit d’un concours d’architecture à l’échelle internationale. Occupant une position stratégique à la périphérie du centre-ville et à proximité des principaux axes routiers, aéroportuaire et maritime, le Grand Stade offre une capacité d’accueil de 45.000 places assises et a nécessité pour sa réalisation une enveloppe de 860 millions de dhs. Le Grand Stade d’Agadir a été conçu pour être un stade omnisports conformément aux cahiers des charges de la FIFA et l’IAAF. Il est également doté d’équipements techniques, de sécurité et de confort modernes, qui en font un bâtiment intelligent: double système d’alimentation électrique, système de sécurité incendie, LED publicitaires, système de vidéosurveillance, détection intrusion, contrôle d’accès billetterie, systèmes de sonorisation et gestion technique centralisée…

Infrastructures sanitaires

La construction du Centre Hospitalier Universitaire et de la Faculté de Médecine d’Agadir tombe à point nommé, pour consolider l’infrastructure d’accueil sanitaire et d’enseignement supérieur dans le domaine de la santé au niveau de la région Souss Massa. En effet, l’année 2014 a été marquée par l’annonce officielle du lancement de ce projet tant attendu et qui devrait être, selon les prévisions, opérationnel en 2018. Implanté au nord d’Agadir à 15 km de la sortie de l’autoroute en direction de Marrakech, ce grand chantier nécessitera une enveloppe de 1.82 milliards de dhs. Conçu sur 30 hectares le futur centre hospitalier universitaire aura une capacité d’accueil de 841 lits et comprendra plusieurs spécialités notamment la chirurgie (210 lits), la psychiatrie (120), la gynécologie obstétrique (90 lits et 16 salles d’opération), l’oncologie (26 lits), la pédiatrie(78) ou encore les urgences et soins intensifs (68 lits). Le Centre comportera également d’autres services de spécialités médicales d’une capacité de 210 lits et d’un hôpital de jour d’une capacité de 30 lits.

Infrastructures de télécommunication

Avec trois opérateurs globaux (fixe, mobile, internet et data) les infrastructures de télécommunication répondent aux normes internationales. A l’instar de l’ensemble du territoire marocain, le secteur des télécommunications enregistre chaque année une activité intense avec un important taux de pénétration mobile et une augmentation soutenue du nombre des utilisateurs d’Internet.

Un capital humain qualifié et performant

Au niveau de la région Souss Massa, les ressources humaines constituent un atout majeur au service de l’investissement compétitif et de la création de valeur ajoutée: niveau de formation, ouverture culturelle, maîtrise des langues et des nouvelles technologies, attachement à l’esprit d’entreprise, capacité d’adaptation aux changements d’activités et coûts salariaux compétitifs.

  • Une population jeune et active :

    • Une population de plus de 3.2 millions habitants (10% de la population nationale)
    • 60% de la population est âgée de moins de 34 ans
    • Une population active de 1.2 millions d’habitants
  • Des ressources humaines qualifiées :

    • L’université Ibn Zohr offrant une dizaine d’établissements d’enseignement supérieur public et des facultés Poly disciplinaire
    • 92 000 étudiants dans l’enseignement supérieur public
    • 9.000 lauréats par an issus de l’enseignement supérieur public, dont 220 ingénieurs
    • Une trentaine d’écoles et d’instituts privés spécialisés dans les domaines de la gestion, du marketing, de l’informatique…
  • Une formation professionnelle à la carte :

    • 43 établissements de formation professionnelle dans secteur public
    • 163 établissements de formation professionnelle dans secteur privé
    • Capacité d’accueil de plus de 18.400 places pédagogiques, dont 53% assurée par les établissements publics
    • Près de 26.700 stagiaires et 13.600 lauréats par an (période 2013/2014)
    • Taux d’insertion professionnelle de 81,7% (Promotion 2009)
  • Des instituts de formation pour accompagner les métiers phares au niveau de la région :

    • Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II – Complexe Horticole d’Agadir
    • Institut Supérieur des Pêches Maritimes
    • Universiapolis, Université Internationale d’Agadir

Une vision d’avenir

Souss Massa Drâa est la première région au niveau nationale à s’être dotée, depuis 2004, d’une stratégie de développement économique et sociale. Cette stratégie régionale vise l’impulsion du développement de la région autour d’un programme intégré économique et social. Elle se base principalement sur les principaux enjeux et problématiques de développement au niveau régional, incluant l’ensemble des acteurs dans un contexte de régionalisation accrue, tout en adoptant une approche inclusive, tenant compte des potentialités et composantes du territoire. Il s’agit d’une feuille de route intégrée sur 4 volets pour un développement harmonieux et durable de la région :

Volet 1- Développement économique :

Positionnement de la région comme 2ème pôle économique du pays (diversification vers les secteurs secondaires, tertiaires) et ce, par la consolidation des 3 moteurs de croissance historiques (agriculture, produits de la mer, tourisme) à travers une plus forte valorisation, l’exploration de niches de croissance (offshoring ciblé, artisanat ciblé, économie verte, etc.) et enfin le développement et modernisation des services et de la distribution (eg. Logistique, Rawaj)

Volet 2- Développement social :

Rattrapage accéléré sur les secteurs sociaux avec des modèles innovants de déploiement et ce, par la mise à niveau prioritaire sur la santé et l’éducation particulièrement dans les zones enclavées (Amélioration de l’accès autour de modèles de déploiement innovants eg. santé mobile)

Volet 3- Développement durable :

Positionnement de la région comme vitrine pour la préservation du patrimoine culturel et naturel et ce, à travers la préservation et la sauvegarde proactive du patrimoine naturel et de l’environnement (politique de l’eau, projets environnementaux : parcs naturels, oasis, bassins versants, etc.), ainsi qu’à travers le développement d’un programme de préservation du patrimoine culturel de la région (Kasbah, Igoudars …)

Volet 4- Désenclavements et aménagement du territoire :

Renforcement de l’attractivité des villes et ce, à travers l’amélioration de la compétitivité logistique des villes (Grands projets structurants, PNRR2, plateformes logistiques, aérien), ainsi que la mise à niveau urbaine (aménagement urbain, transport et mass transit, équipements publics et services sociaux adapté).

Cette stratégie définit une vision avec des objectifs et aspirations sur les indicateurs clés pour permettre un suivi objectif et continu des évolutions et ce, à travers l’adoption d’une approche programmatique avec près de 140 dossiers d’action concrets sur l’ensemble des secteurs et domaines d’intervention.