SOUSS-MASSA LANCE LES TRAVAUX DE SA ZONE FRANCHE

SOUSS-MASSA LANCE LES TRAVAUX DE SA ZONE FRANCHE

Ayant reçu l’autorisation de lotir n°02/2019 en mars dernier, la société des Grands travaux routiers (GTR) vient de démarrer les travaux de la première tranche, portant sur une superficie de 65 hectares.

Les travaux d’aménagement de la première tranche de la zone franche Souss-Massa viennent d’être entamés par l’entreprise adjudicataire de l’appel d’offres lancé par la société mixte Parc Haliopolis, gérée par MedZ, filiale de CDG Développement, qui est le maître d’ouvrage du projet dont le coût de réalisation est estimé à plus de 110 MDH. L’autorisation de lotir n°02/2019 reçue en mars dernier, les pelleteuses et autres engins de la société des Grands travaux routiers (GTR) effectuent les travaux de la première tranche, portant sur une superficie de 65 hectares bruts. Dans le détail, les travaux porteront essentiellement sur la réalisation de voiries, l’assainissement, l’eau potable et l’électricité de moyenne (MT) et basse tension (BT). À cela s’ajoutent l’éclairage public et le réseau téléphonique. Pour sa part, le bureau d’études techniques (BET) Novec, qui a déjà réalisé l’étude d’impact sur l’environnement, se charge de l’ordonnancement, planification et coordination (OPC). Au total, l’assiette foncière, revêtant la forme d’un terrain nu complanté d’arganiers, s’étend sur 305 hectares. Cette parcelle domaniale avait été mobilisée auparavant par la société Al Omrane d’Agadir pour la promotion du logement social et du logement des couches moyennes dans le cadre du pôle urbain de Tagadirt, situé dans la commune rurale de Drarga.

Aujourd’hui, l’opération de morcellement du titre foncier, mère de l’assiette foncière de la zone franche, a été déjà réalisée, permettant l’établissement du titre foncier propre à la 1re tranche (certificat de propriété du TF n°239783/09) au nom du domaine privé de l’État.

Par ailleurs, la Commission administrative d’expertise relative à l’indemnisation des 124 exploitants de l’assiette foncière a arrêté le montant d’indemnisation, fixé à 60.000 DH par hectare, soit 6 DH/m². Ladite commission a également proposé d’adopter un prix de cession de 15 DH/ m² pour l’acquisition de l’assiette foncière de cette première tranche de la zone franche, dont le décret n°2.18.738 de création a été adopté en Conseil de gouvernement. Concernant le prix de vente des lots de terrains industriels, il a été fixé à 450 DH/ m². L’écoulement des lots industriels est prévu sur 5 ans à raison de 7,2 ha en moyenne par an, selon l’étude de positionnement réalisée par le cabinet d’étude Naos Consulting. Sur ce dernier point, il ressort de la synthèse des opportunités de développement pour la zone franche Souss-Massa que sur les 35 filières analysées, 10 sont priorisées avec un potentiel de création d’emplois estimé à 25.000. Toutefois, la mise en place de cette zone franche est étroitement liée à des prérequis transverses, dont la mise à niveau du port d’Agadir (réorganisation et redéploiement du port), qui se fait toujours attendre.

Source: Journal LesEco, Écrit par Yassine SABER, 

 SYMODD, Agence de production digitale à Agadir - Maroc
Tous droits réservés. © Centre Régional d'Investissement Souss Massa